TVA – Psychologues et psychothérapeutes. Exonération des praticiens non titulaires du diplôme requis mais usant légalement des titres de psychologue et de psychothérapeute.

TVA – Psychologues et psychothérapeutes. Exonération des praticiens non titulaires du diplôme requis mais usant légalement des titres de psychologue et de psychothérapeute.

L’exonération de TVA au titre des prestations de soins à la personne est en principe réservée aux psychologues, psychanalystes et psychothérapeutes titulaires d’un des diplômes requis pour être recruté comme psychologue dans la fonction publique hospitalière (CGI, art. 261-4 1°). Selon la jurisprudence, cette exonération est également applicable aux soins dispensés par les praticiens autorisés à faire légalement usage des titres de psychologue et de psychothérapeute (V. CE, 30 déc. 2014, n° 360809).

Dans une mise à jour de la base BOFiP-Impôts du 7 juin 2017, l’Administration intègre cette jurisprudence dans ses commentaires et précise que l’exonération de TVA est également applicable aux praticiens qui, après examen de leur situation individuelle par l’autorité administrative compétente, se sont vus reconnaître les qualification professionnelles requises pour faire légalement usage des titres de psychothérapeutes et psychologues (BOI-TVACHAMP-30-10-20-10, 7 juin 2017, § 125).

Dans ce cas, le praticien psychothérapeute ou psychologue ne peut prétendre à l’exonération de TVA qu’au titre des actes réalisés à compter de la confirmation de son inscription par l’autorité compétente sur le registre national des psychothérapeutes.

Les conditions d’usage professionnel du titre de psychothérapeute sont prévues par le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 modifié qui conditionne son utilisation à l’inscription des professionnels à un registre national des psychothérapeutes.

Les conditions d’usage professionnel du titre de psychologue sont fixées par le décret n° 2003-1073 du 14 novembre 2003 modifié par le décret n° 2017-407 du 27 mars 2017.

Source : BOI-TVA-CHAMP-30-10-20-10, 7 juin 2017, § 125